La récapitulation de toutes choses dans les épitres
Par Donald Finnie

La récapitulation de toutes choses dans les épitres

Si Dieu est Dieu, et si la Bible parle vrai de Dieu, la question est d'une importance vitale. Je ne peux laisser la direction de ma vie ni au hasard, ni à la manipulation des autres, ni à mes propres impulsions ou idées. En plus, il y a le jugement où je devrai rendre les comptes, Héb 4.13. Je dois savoir. Et je voudrais savoir. Et j'ai un peu peur de savoir. Car sa volonté ne peut rester une option éventuelle. De toute façon, la Bible me dit que je devrais discerner sa volonté, cf. Rom 12.1,2. ?Dieu a un plan merveilleux pour ta vie et il veut que tu le découvres.? Le plan de Dieu. Dès que nous nous penchons sur les raisons derrière la création, la chute et la rédemption, l'existence d'un plan, d'un projet, devient évident. Et la question n'est pas de découvrir son plan pour ma vie, mais ma place en son plan. Nuance ! Pas le centre sur moi et mon vécu, mais sur lui.
Un plan. Volonté. Dessein. Conseil. = souveraineté de Dieu. Il fait ce qu'il veut, Ps 115.3; 135.6; Pr 21.1.  Quoi que je fasse, la volonté de Dieu se fait ? Exemple : 1Tim 2.4 et 2P 3.9. Donc universalisme ? Ou double prédestination (Calvin) ? Tout déterminé d'avance ? Impossible de résister à Dieu (Augustin) ?

Le prophète Jéréemie nous dit

29 : 11 Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance.
Et Jésus dans l'évangile de Jean

10 : 10 Le voleur ne vient que pour dérober , égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.
. C'est sans doute par l'unique volonté de Dieu , que les deux hommes qui ont le mieux formulé le mystérieux dessein divin concernant les deux familles que Dieu a élues, soient Pierre, l'apôtre des circoncis et Paul, l'apôtre des païens. (Cf. Jr 33, 24 ; cf. Ga 2, 8 )

Pierre affirme que Jésus doit rester au ciel jusqu'aux temps de la réalisation finale(litt;apocatastase) de ce que Dieu a dit par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois. ( Ac 3, 21 )
et Paul, méditant sur le plan de Dieu por les ages( Aion ), expose le mystère de la volonté de Dieu : ce dessein bienveillant qu'Il avait formé en lui, par avance, en vue de la dispensation de la plénitude des temps : tout récapituler dans le Christ, tant ce qui est dans les cieux que ce qui est sur la terre. ( Ep 1, 9-10 . On remarquera que même les réalités célestes doivent être restaurées, cf. He 9, 23 )

Dans ces deux textes, nous avons l'expression, D,un mystère caché depuis toute éternité(Ages, Aion ) d'un mystère enveloppé de silence aux siècles éternels, mais aujourd'hui manifesté par des Écritures qui le prédisent. ( Rm 16, 25-26 ).Cette double formulation du mystère que nous sondons ici s'articule autour de deux termes grecs, dont la recherche n'a pas encore perçu le sens exact dans ce contexte, ni les implications pour l'achèvement du dessein de Dieu, par l'établissement de son Royaume sur la terre. Il s'agit des mots «rétablissement» (en grec : apokatastasis , et «récapitulation» (en grec : anakephalaiôsis ). Le premier figure dans un passage, du discours que Pierre adressait aux Juifs lors de la Pentecôte : ?Repentez-vous donc et convertissez-vous, afin que vos péchés soient effacés et qu'ainsi le Seigneur fasse venir le temps du répit. Il enverra alors le Christ qui est chargé de vous, Jésus, celui que le ciel doit garder jusqu'aux temps de l'apocatastase  de tout ce qu'il a énoncé par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois?. (Cf. Mt 6, 10  et Ap 5, 10 ; Ac 3, 21 )

Que veut dire l'Apôtre Paul lorsqu'il affirme que le dessein de Dieu est de tout 'récapituler' dans le Christ ? De quelle nature peut bien être la 'récapitulation' dont il parle? Le verbe anakephalaioomai signifie littéralement 'reprendre depuis le début', 'récapituler de façon condensée'. 

La 'récapitulation' dont il est question, tant chez Paul que chez les Pères de l'Église - qui la lui ont d'ailleurs empruntée -, connote une opération complexe d'extension.  Dieu intrvient dans lhumanité et conditionne sa croissance et son accomplissement historiques, encore chaotiques et illisibles à nos yeux, parce que les événements annoncés par l'Ecriture ne sont pas parvenus à la plénitude de leurs accomplissement. (Cf. Ep 1, 10 ).

Peut-être est-ce là le sens  de la Femme, que nous décrit l'Apocalypse, enceinte et criant dans les douleurs et le travail de l'enfantement. En tout état de cause, c'est cette image de grossesse, déjà utilisée par Isaïe, qu'utilise Jésus, en parlant de l'acomplissement des temps comme du commencement des douleurs de l'enfantement. Quant à Paul, il donne à cet événement des proportions cosmiques : ?Nous le savons, en effet, toute la création, jusqu'à ce jour, gémit en travail d'enfantement.?


Examinons les textes de la réconciliation universelle dans les épitres

Romains

5.11 Et non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation. 5.12 C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes , parce que tous ont péché,... 5.13 car jusqu'à la loi le péché était dans le monde. Or, le péché n'est pas imputé, quand il n'y a point de loi. 5.14 Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression semblable à celle d' Adam , lequel est la figure de celui qui devait venir. 5.15 Mais il n'en est pas du don gratuit comme de l'offense; car, si par l'offense d'un seul il en est beaucoup (Ici beaucoup réfère a tous,tous sont mort en Adam)  qui sont morts, à plus forte raison la grâce de Dieu et le don de la grâce venant d'un seul homme, Jésus Christ, ont-ils été abondamment répandus sur beaucoup. (Tous) 5.16 Et il n'en est pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché; car c'est après une seule offense que le jugement est devenu condamnation, tandis que le don gratuit devient justification après plusieurs offenses. 5.17 Si par l'offense d'un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par Jésus Christ lui seul. 5.18 Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes. 5.19 Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes. 5.20 Or, la loi est intervenue pour que l'offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, 5.21 afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur. 

8.20 Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise, - 8.21 avec l'espérance qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. 8.22 Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement.
8.32 Lui, qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous,
9.9 Voici, en effet, la parole de la promesse: Je reviendrai à cette même époque, et Sara aura un fils. 9.10 Et, de plus, il en fut ainsi de Rébecca, qui conçut du seul Isaac notre père; 9.11 car, quoique les enfants ne fussent pas encore nés et ils n'eussent fait ni bien ni mal, -afin que le dessein d'élection de Dieu subsistât, sans dépendre des oeuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle, - 9.12 il fut dit à Rébecca: L'aîné sera assujetti au plus jeune; selon qu'il est écrit: 9.13 J'ai aimé Jacob Et j'ai haï Ésaü. 9.14 Que dirons-nous donc? Y a-t-il en Dieu de l'injustice? Loin de là! 9.15 Car il dit à Moïse: Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j'aurai compassion de qui j'ai compassion. 9.16 Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde. 9.17 Car l'Écriture dit à Pharaon: Je t'ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la terre. 9.18 Ainsi, il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut. 9.19 Tu me diras: Pourquoi blâme-t-il encore? Car qui est-ce qui résiste à sa volonté? (Ou est ce libre arbitre ) 9.20 O homme, toi plutôt, qui es-tu pour contester avec Dieu? Le vase d'argile dira-t-il à celui qui l'a formé: Pourquoi m'as-tu fait ainsi? 9.21 Le potier n'est-il pas maître de l'argile, pour faire avec la même masse un vase d'honneur et un vase d'un usage vil? 9.22 Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition, 9.23 et s'il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu'il a d'avance préparés pour la gloire? 9.24 Ainsi nous a-t-il appelés, non seulement d'entre les Juifs, mais encore d'entre les païens, 9.25 selon qu'il le dit dans Osée: J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée; 9.26 et là où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple! ils seront appelés fils du Dieu vivant.  

10.20 Et Ésaïe pousse la hardiesse jusqu'à dire: J'ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, Je me suis manifesté à ceux qui ne me demandaient pas.
11.11 Je dis donc: Est-ce pour tomber qu'ils ont bronché? Loin de là! Mais, par leur chute, le salut est devenu accessible aux païens, afin qu'ils fussent excités à la jalousie. 11.12 Or, si leur chute a été la richesse du monde, et leur amoindrissement la richesse des païens, combien plus en sera-t-il ainsi quand ils se convertiront tous.
11.15 Car si leur rejet a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon une vie d'entre les morts?  
11.26 Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit: 
11.32 Car Dieu a renfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous.
11.36 C'est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses.
14.10 Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère? puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu. 14.11 Car il est écrit: Je suis vivant, dit le Seigneur, Tout genou fléchira devant moi, Et toute langue donnera gloire à Dieu.
15.21 Ceux à qui il n'avait point été annoncé verront, Et ceux qui n'en avaient point entendu parler comprendront.


 Le texte de Romains11 est tellement net qu'il pourrait, en réalité, se passer de commentaire. Paul demande (verset 11 ) si les Juifs qui n'ont pas voulu reconnaître le Christ, ont ainsi bronché de la voie du salut, afin de tomber pour toujours, et il répond : « Loin de là »; « quelle ne sera pas leur réintégration, sinon une résurrection d'entre les morts ? ».   Une partie des Juifs ne sont ainsi tombés dans l'aveuglement que provisoirement « jusqu'à ce que la multitude des nations soit entrée dans l'Église » car si « maintenant ils sont ennemis quant à l'Évangile », ils sont aimés à cause des promesses faites à leurs pères.   Dieu ne se repent pas de ses dons; sa vocation est immuable et la miséricorde qui a été faite aux Gentils servira aux Juifs à obtenir, à leur tour, miséricorde car Dieu effacera leurs péchés » et ainsi « tout Israël sera sauvé. »

 Comment l'Apôtre pourrait-il affirmer que les Juifs qui ont rejeté le Christ, ne sont pas tombés pour toujours dans l'aveuglement, mais qu'ils seront de nouveau « amis » et que leur réintégration sera comme une résurrection, si, dans sa pensée, ces Juifs morts dans leur incré-dulité et leur haine, étaient, selon l'enseigne-ment ordinaire, fixés pour toujours dans la réprobation ?   Comment pourrait-il dire que « tout Israël sera sauvé » si c'est seulement la dernière génération de Juifs, qui viendra à la fin des temps, qui se convertira à l'Évangile, tandis que des centaines de générations, auparavant, seront nées et mortes dans leur obstination ?   Si c'est seulement la dernière génération qui sera sauvée, on ne peut pas décemment soutenir que tout Israël aura été sauvé, mais seulement une minime fraction de ce peuple, contrairement à l'affirmation de saint Paul.

 Le salut de tout Israël ne peut donc s'expliquer qui si ce sont les mêmes Juifs récalcitrants qui reviennent à la vie, ici ou ailleurs, pour expier, pour se convertir et ainsi obtenir miséricorde « car, dit l'Apôtre, Dieu a voulu que tous fussent enveloppés dans l'incrédulité, pour exercer sa miséricorde envers tous. » Et c'est là le mystère et le secret que l'Apôtre veut bien dévoiler à ses frères (verset 25).

 Ce passage des Épîtres ne peut pas s'expliquer d'une autre manière.   Il serait un tissu de contradictions indigne du génie lumi-neux du grand Apôtre si, dans sa conviction, l'homme n'avait qu'une vie unique pour gagner le salut, au bout de laquelle son sort est fixé à jamais ?   Dans cette dernière hypothèse, comment « ceux qui sont tombés dans l'aveuglement » et morts en cet état, pourraient-ils encore revenir à résipiscence ?   Comment Dieu pourrait-il s'exercer sa miséricorde envers tous », aussi bien envers ceux qui « sont maintenant enne-mis » (du temps de  Paul) qu'envers ceux qui sont devenus amis ?   La chose serait impossible.   Le retour à résipiscence et le salut de tous les Juifs, affirmés si catégoriquement par l'Apôtre, ne peuvent donc s'expliquer que par la doctrine de vies successives accordées à l'homme pour travailler à son salut (sur cette terre même ou dans un autre , il n'importe), et au cours desquelles il accède graduellement à la grâce sanctifiante.

1Corinthiens

3.11 Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ. 3.12 Or, si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l'oeuvre de chacun sera manifestée; 3.13 car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'oeuvre de chacun.
4.5 C'est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due.   
8.6 néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui sont t outes choses et par qui nous sommes.
10.26 car la terre est au Seigneur, et t out ce qu'elle renferme.   
11.3 Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, 
12.6 diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous.

15.22 Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, 15.23 mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement. 15.24 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance. 15.25 Car il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous les ennemis sous ses pieds. 15.26 Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la mort. 15.27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu'il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté. 15.28 Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

 Pourquoi, après avoir déclaré que tout est assujetti suivant : « Lors donc que toutes choses lui auront été (dans le futur) assujetties...  ? » Y a-t-il là contradiction ?   Nullement : dans le premier verset, il s'agit de l'assujettissement de tout au Verbe en sa qualité de Créateur; dans le second, le Verbe est représenté comme Sau-veur de toutes choses; c'est comme une seconde création de tous les êtres dans le plan spirituel.   Et saint Paul dévoile clairement sa pensée, en ajoutant : « afin que Dieu soit tout en tous ».   C'est pourquoi, en disant : « Lors donc que toutes choses auront été assujetties au Fils », c'est-à-dire régénérées, sauvées par Lui, l'Apôtre ne contredit nullement sa première affirmation que tout est d'ores et déjà assujetti au Fils, créé par Lui.

15.55 O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon? 

2Corinthiens

5.14 Car l'amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts; 5.15 et qu'il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. 5.16 Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière.
5.17 Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.
5.18 Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. 5.19 Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. 5.20 Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu! 5.21 Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.  

Galates 

3.8 Aussi l'Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham: Toutes les nations seront bénies en toi!  

Éphésiens

1.7 En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce, 1.8 que Dieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d'intelligence, 1.9 nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu'il avait formé en lui-même, 1.10 pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre. 1.11 En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la r ésolution de celui qui opère toutes choses d'après le conseil de sa volonté, 1.12 afin que nous servions à la louange de sa gloire, nous qui d'avance avons espéré en Christ.
4.5 il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, 4.6 un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous.
4.8 C'est pourquoi il est dit: Étant monté en haut, il a emmené des captifs,
4.9 Or, que signifie: Il est monté, sinon qu'il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre? 4.10 Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses.

Phillipiens 

2.10 afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 2.11 et que t oute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.  
3.21 qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses.

Colossiens

1.15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. 1.16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 1.17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. 1.18 Il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. 1.19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; 1.20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.
3.11 Il n'y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais Christ est tout et en tous.

1Timothée 

1.15 C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. 

2.1 J'exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, 2.2 pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. 2.3 Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, 2.4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. 2.5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme, 2.6 qui s'est donné lui-même en rançon pour tous. C'est là le témoignage rendu en son propre temps,
4.10 Nous travaillons, en effet, et nous combattons, parce que nous mettons notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, principalement des croyants.  

2Timothée

1.9 par la puissance de Dieu qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos oeuvres, mais selon son propre dessein , et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus Christ avant les temps éternels, 

Tite 

2.11 Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée.  

Hébreux

1.2 Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses , par lequel il a aussi créé le monde, 1.3 et qui, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts,
2.8 Tu as mis toutes choses sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n'a rien laissé qui ne lui fût soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises.

2.9 Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. 2.10 Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut. 2.11 Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères, 2.12 lorsqu'il dit: J'annoncerai ton nom à mes frères, Je te célébrerai au milieu de l'assemblée. 2.13 Et encore: Je me confierai en toi. Et encore: Me voici, moi et les enfants que Dieu m'a donnés. 2.14 Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est à dire le diable, 2.15 et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. 2.16 Car assurément ce n'est pas à des anges qu'il vient en aide, mais c'est à la postérité d'Abraham. 2.17 En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple;
9.26 autrement, il aurait fallu qu'il eût souffert plusieurs fois depuis la création du monde, tandis que maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seul fois pour abolir le péché par son sacrifice.   
10.17 Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités.  
12.10 Nos pères nous châtiaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon; mais Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. 12.11 Il est vrai que tout châtiment semble d'abord un sujet de tristesse, et non de joie; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice. 

1Pierre 

3.18 Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l'Esprit, 3.19 dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, 3.20 qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l'arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c'est-à-dire huit, furent sauvées à travers l'eau.  
4.6 Car l'Évangile a été aussi annoncé aux morts, afin que , après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l'Esprit.  

 Nous trouvons, dans les écrits des Apôtres, divers textes qui ne peuvent être interprétés que dans le sens d'un salut assuré pour tous.   En voici un tiré de la seconde épître de saint Pierre (chap 3, versets 8 et 9) :

 « Mais il est une chose, bien aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, pour le Seigneur, un jour est comme mille ans « et mille ans sont comme un jour ».   Non, le Seigneur ne retarde pas l'accomplissement de sa pro-messe, comme quelques-uns se l'imaginent; mais Il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais que fous viennent à la pénitence. »

 Si, pour le Seigneur, « mille ans sont comme un jour » et s'il use de patience envers tous « ne voulant pas qu'aucun périsse », comment n'accorderait-il aux hommes, pour opérer leur salut, que les  quelques années fugitives d'une seule vie, souvent écourtée pour le plus grand nombre et durant laquelle beaucoup parmi les hommes, n'entendent même pas parler de ce salut ?

1Jean

2.1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. 2.2 Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.
3.5 Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés  
4.10 Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.  
4.14 Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde. fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. 5.46 Donald Finnie




Tentmaker Resources Bookstore Is back online.

For Information About Tentmaker Ministries Please Click Here

What is Christian Universalism?



Home| Audio Messages | Bible Matters | Blog | Books & Booklet | Dew Magazine| E-Sword Modules | FAQ |Graphics and Cartoons
Holy Spirit | Inspirationals | Lists
MailableOrder Form | Message Board | NewBooks & Articles | Privacy Policy
Reviews:Books, Bibles, Software |
QuickFind | Scholar'sCorner | Subscribe to Newsletters
Termsof Use
| Testimonials | TopicalIndex | Tracts | SupportTentmaker | Online Video | WisdomQuotes

Other Tentmaker Sites: What the Hell Is Hell?  and LoveWins

Contact us!

Tentmaker
118 Walnut
Hermann,MO 65041

http://www.tentmaker.org

© 2014 Tentmaker Ministries . All rights reserved.